Des savants face à l’occulte

janvier 25, 2017

Des savants face à l’occulte. Bernadette BENSAUDE-VINCENT et Christine BLONDEL (éd.), Paris : la Découverte, 2002, 231 p. (Sciences et société)

Recueil d’articles décrivant comment la séparation entre science et para-science était beaucoup plus trouble et floue entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Alors que les principes de la méthode scientifique se mettent en place et dans une époque prétendument rationaliste, les phénomènes occultes suscitent l’intérêt de nombreux chercheurs qui entendent les étudier comme des faits scientifiques.

De Pierre Curie qui consultait l’une des plus célèbres médiums de l’époque au médecin Charles Richet qui, parallèlement à ses recherches sur l’anaphylaxie qui lui valurent le prix Nobel, chercha longtemps à observer des fantômes notamment à la célèbre villa Carmen à Alger. Une des contributions évoque Camille Flammarion, astronome et grand vulgarisateur qui s’intéressa toute sa vie aux phénomènes spirites.

Cet intérêt apparaît plutôt logique dans une époque où la science découvrait de nombreux phénomènes qu’elle peinait à expliquer, dont les ondes (magnétiques ou radio) et le rayonnement de la matière. On pouvait donc émettre aussi l’hypothèse que l’esprit pouvait diffuser des ondes qui seraient susceptibles de la matière. Les para-sciences furent peu à peu repousser à la lisière de la science, en partie de part des positions d’autorité des rationalistes purs et durs mais également de par l’impossibilité pour elles de reproduire les phénomènes qu’elles prétendaient observer.

J’ai aussi appris dans ce livre qui était Eusapia Palladino, célèbre médium italienne qui fut sollicitée dans toute l’Europe au début du XXe siècle. Les nombreuses tentatives pour démasquer une éventuelle supercherie furent systématiquement tenues en échec et même le célèbre prestidigitateur Robert-Houdin tendit à considérer que ses pouvoirs étaient réels. On utilisait en effet fréquemment des spécialistes de la prestidigitation pour démasquer les charlatans et les manipulations. Le concept de manipulations et de tricheries étaient d’ailleurs controversées, de nombreux médiums expliquant qu’il était parfois nécessaire pour eux de provoquer artificiellement des manifestations surnaturelles pour « donner à observer » aux savants ce qu’ils souhaitaient voir mais qu’ils ne pouvaient reproduire à la demande.

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *